common:navbar-cta
Télécharger l'applicationBlogFonctionnalitésTarificationAssistanceSe connecter

Aqu @teach : Introduction

2 years ago

22 min read
EnglishEspañolعربىFrançaisPortuguêsItalianoहिन्दीKiswahili中文русский

L'aquaponie peut être utilisée comme un moyen de résoudre un certain nombre de problèmes sociaux. De nombreuses personnes ayant des problèmes de santé mentale et physique sont confrontées à l'exclusion sociale parce qu'elles n'ont pas accès aux mêmes possibilités dans la société, notamment à l'emploi rémunéré, au logement, à l'éducation et aux loisirs. Le fonctionnement d'un système aquaponique offre des possibilités pour les éléments de faire (s'engager dans une activité significative), d'être (avoir de l'estime et de l'estime), de devenir (développer des compétences et de l'auto-efficacité) et d'appartenance (avoir l'acceptation et la connexion interpersonnelle) qui sont nécessaires pour favoriser une sens de l'inclusion sociale. Aquaponics offre également une forme innovante d'horticulture thérapeutique, une approche basée sur la nature qui peut promouvoir le bien-être des personnes ayant des problèmes de santé mentale. Il existe des qualités particulières de la relation plante-personne qui favorisent l'interaction des gens avec leur environnement et donc leur santé, leur niveau fonctionnel et leur bien-être subjectif (Fieldhouse 2003 ; Heliker et al. 2001). On considère que les plantes accordent des récompenses non discriminatoires à leur soignant sans imposer le fardeau d'une relation interpersonnelle et, en répondant aux soins ou à la négligence, elles peuvent immédiatement renforcer un sentiment d'engagement personnel. Les réseaux sociaux comme ceux offerts par les initiatives communautaires d'aquaponie peuvent servir de tampon aux facteurs de stress, fournir une structure pour l'acquisition de compétences et valider et améliorer le sentiment d'estime de soi d'une personne (Cohen et Wills, 1985). L'aquaponie peut également être utilisée pour améliorer le bien-être des personnes âgées, en facilitant diverses fonctions cognitives par la stimulation sensorielle, et en améliorant leur équilibre et leur mobilité, contribuant ainsi à prévenir les chutes. L'aquaponie peut être utilisée pour promouvoir la littératie scientifique en fournissant un outil utile pour l'enseignement des sciences naturelles à tous les niveaux, du primaire à l'enseignement supérieur. Il offre de multiples façons d'enrichir les cours de sciences, de technologie, d'ingénierie et de mathématiques (STEM) (Brown et al. 2011), et peut également être utilisé pour enseigner des matières telles que les affaires et l'économie, et pour aborder des questions comme le développement durable, la science de l'environnement, l'agriculture, les systèmes alimentaires et la santé. Et l'aquaponie peut être utilisée pour intégrer des stratégies de moyens de subsistance pour assurer la nourriture et des revenus modestes pour les ménages sans terre et pauvres (Pantanella et al. 2010). La production alimentaire nationale, l'accès aux marchés et l'acquisition de compétences sont des outils inestimables pour assurer l'autonomisation et l'émancipation des femmes dans les pays en développement, et l'aquaponie peut jeter les bases d'une croissance socioéconomique juste et durable.

Sécurité alimentaire

La sécurité alimentaire existe lorsque tous les individus ont en tout temps un accès physique, social et économique à des aliments suffisants, sûrs et nutritifs qui répondent à leurs besoins alimentaires et à leurs préférences alimentaires et leur permettent de mener une vie active et saine (Note de politique de la FAO). Les quatre piliers de la sécurité alimentaire sont : la disponibilité alimentaire, l'accès à la nourriture, l'utilisation et la stabilité. La disponibilité de la nourriture est assurée lorsque des aliments nutritifs sont disponibles en tout temps pour les gens, tandis que l'accessibilité à la nourriture est obtenue lorsque les gens ont en tout temps la capacité économique d'obtenir des aliments nutritifs selon leurs préférences alimentaires. L'utilisation des aliments est obtenue lorsque tous les aliments consommés sont absorbés et utilisés par l'organisme pour rendre possible une vie active saine, et que la stabilité alimentaire est obtenue lorsque tous les autres piliers ont été atteints.

L'agriculture urbaine et périurbaine est de plus en plus reconnue comme un moyen par lequel les villes peuvent s'éloigner des systèmes alimentaires inéquitables et dépendants des ressources actuelles, réduire leur empreinte écologique et accroître leur capacité de subsistance (Malano et al. 2014). En raison de leur dépendance presque totale des produits importés d'autres régions, les consommateurs urbains sont particulièrement vulnérables à l'insécurité alimentaire. Pour les personnes à faible statut socio-économique, cette dépendance signifie que toute fluctuation des prix des denrées alimentaires se traduit par un pouvoir d'achat limité, une insécurité alimentaire accrue et des options alimentaires compromises.

Assurer la sécurité alimentaire au XXIe siècle dans les limites planétaires durables (Rockström et al. 2009) nécessitera une intensification multidimensionnelle de la production alimentaire (Godfray et al. 2010) découplé de l'utilisation non durable des ressources. L'aquaponie peut faire partie de la solution. La nutrition, qui fait partie intégrante du concept de sécurité alimentaire, est améliorée en intégrant le poisson et les légumes frais dans l'alimentation. Le poisson est une source importante de protéines et de vitamines et, même lorsqu'il est consommé en petites quantités, il peut améliorer la qualité de l'alimentation en apportant des acides aminés essentiels qui sont souvent manquants ou sous-représentés dans les régimes à base de légumes. En outre, les huiles de poisson sont une source d'acides gras oméga trois qui sont cruciaux pour le développement normal du cerveau chez les bébés et les nourrissons à naître.

Diverses initiatives à travers le monde illustrent comment l'aquaponie commence à être utilisée pour améliorer la sécurité alimentaire. Byspokes Community Interest Company, une entreprise sociale basée au Royaume-Uni, a mis en place un système aquaponique pilote et programme de formation au Centre Al-Basma de Beit Sahour, dans les Territoires palestiniens occupés (OPT), une région où la disponibilité de l'espace pour la production alimentaire est un grave problème, en particulier dans les zones urbaines et les camps de réfugiés. Même dans les zones agricoles, l'accès à la terre est perdu par les contrôles israéliens et par l'annexion effective par la « barrière de sécurité » israélienne. 40 % de la population des territoires palestiniens occupés (25 % en Cisjordanie) est classée comme « insécurité alimentaire chronique », et le chômage s'élève à environ 25 %, avec des sommets de 80 % dans certains camps de réfugiés. D'un point de vue économique, le projet a démontré qu'un système aquaponique pouvait contribuer de manière significative aux revenus des ménages et ainsi aider les familles à sortir de la pauvreté, tout en fournissant une gamme de légumes et de poissons frais aux familles les moins en mesure de se permettre une alimentation de qualité aussi élevée.

Depuis 2010, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) met en œuvre un projet d'aide à la production alimentaire d'urgence pour les familles pauvres de la bande de Gaza, où 11 ans de mer, de terre et d'air israéliens le blocus, conjugué à la faible pluviométrie entraînant la sécheresse, ont gravement compromis les possibilités de production alimentaire nationale dans l'une des régions les plus densément peuplées du monde. Avec tant de restrictions, les légumes frais sont chers et difficiles à trouver. 97 % de la population de la bande de Gaza sont des citadins ou des camps et n'ont donc pas accès à la terre. La pauvreté touche 53 % de la population et 39 % des familles dirigées par des femmes sont en situation d'insécurité alimentaire. Permettre aux familles de produire leurs propres aliments frais à un prix abordable est donc une réponse très appropriée et efficace à la situation actuelle. Les ménages dirigés par des femmes en situation d'insécurité alimentaire vivant dans les zones urbaines ont reçu des unités d'aquaponie sur le toit et d'autres unités ont été installées dans des établissements éducatifs et communautaires. Avoir une unité d'aquaponie sur leur toit signifie que les femmes peuvent simultanément améliorer la sécurité alimentaire et le revenu de leur ménage tout en s'occupant de leurs enfants et de leur foyer. Tous les bénéficiaires ont ainsi augmenté leur consommation alimentaire des ménages.

Dans le cadre de son programme d'agriculture adaptative, INMED Partnerships for Children se consacre à la mise en place de programmes alimentaires durables qui améliorent la sécurité alimentaire, conservent les ressources naturelles, encouragent des stratégies d'adaptation au changement climatique et offrent des possibilités de génération de revenus dans les pays en développement. INMED a mis au point un système aquaponique simple et abordable pour les petits agriculteurs, les écoles, les institutions gouvernementales et les jardiniers en utilisant des matériaux locaux facilement accessibles. Au cours de la dernière décennie, l'INMED a mis sur pied un Adaptive Programme d'aquaculture et d'aquaponie en Afrique du Sud, en Jamaïque et au Pérou. En Afrique du Sud, INMED met l'accent sur la sécurité alimentaire et la création de revenus durables en renforçant la capacité locale de comprendre et de combattre les changements climatiques, tout en résolvant les problèmes interdépendants de la dégradation de l'environnement, de la pénurie croissante d'eau et de la pauvreté. Il offre des liens de planification d'entreprise avec les marchés et une assistance pour les demandes de subventions au développement et de prêts pour l'expansion et la croissance des entreprises. Au cœur de cette vision d'envergure, en plus de la culture traditionnelle intensive, se trouve l'aquaponie. Plusieurs projets ont été mis en œuvre avec succès dans différentes provinces du pays. Un système aquaponique a été installé à l'Association chrétienne de Thabelo pour les handicapés dans une zone reculée de la région de Venda, dans la province du Limpopo. Parce que le système INMED ne nécessite pas de travail lourd ou de systèmes mécaniques complexes, il est idéal pour les personnes handicapées et les personnes incapables d'exercer des activités agricoles traditionnelles. Depuis l'installation, la coopérative a augmenté ses revenus de plus de 400 %. Les membres de la coopérative reçoivent un salaire mensuel stable et ont investi dans des animaux reproducteurs pour obtenir des revenus supplémentaires. Les communautés qui ont adopté ce nouveau mode d'agriculture ont renforcé leur capacité d'assurer la sécurité alimentaire et d'offrir de nouvelles possibilités d'adaptation à la génération de revenus.

Un autre bon exemple d'élévation communautaire en Afrique du Sud est [Eden Aquaponics]. (http://www.edenaquaponics.co.za/) Eden Aquaponics (Pty) Ltd est l'idée de Jack Probart qui, sachant que la sécurité alimentaire devient rapidement tout aussi vitale qu'une économie saine, avait la vision de développer une entreprise commerciale axée sur la communauté. Utilisant l'aquaponie pour produire du poisson et des légumes dans la région d'Eden de la Garden Route au Cap occidental, Eden Aquaponics fournit du poisson pour la consommation, ainsi que des alevins pour la pisciculture, et cultive une variété de légumes biologiques destinés à être distribués aux marchés, restaurants et détaillants locaux. La division Community Upliftment fabrique et installe des systèmes commerciaux personnalisés de différentes tailles, y compris des équipements aquaponiques de bricolage, et fournit des semis et des fingerlings. Ils enseignent également aux communautés les moins fortunées à devenir autonomes dans la culture, la commercialisation et la vente de leurs produits, ce qui permet aux personnes auparavant sans emploi d'acquérir des compétences, de la confiance en soi, de l'estime de soi et de la capacité de subvenir à leurs besoins.

L'insécurité alimentaire n'est pas seulement pertinente pour le monde en développement. À Séville, en Espagne, l'entreprise sociale Asociacíon Verdes del Sur a créé une serre aquaponique dans le domaine d'une école de Polígono Sur, la partie la plus défavorisée de la ville, caractérisée par un chômage de longue durée et une forte incidence de la drogue, criminalité liée à la criminalité. L'unité d'aquaponie est utilisée dans le cadre d'un programme d'éducation environnementale à l'intention des résidents locaux, y compris l'enseignement des avantages de la consommation d'aliments frais cultivés localement et le développement de compétences pour les chômeurs. Un prototype d'unité domestique a également été mis en place dans la maison de l'un des résidents locaux.

 ! image-20210212153129956

Figure 1 : Installations d'aquaponie à Polígono Sur — dans le sens inverse des aiguilles d'une montre en haut à gauche : la serre aquaponique de l'école ; Soledad avec un tilapia congelé élevé dans son unité domestique ; tomates et aubergine sauvées pour leurs graines ; l'unité aquaponique domestique (Photographies : Sarah Milliken).

Déserts alimentaires

Des environnements alimentaires sains sont impératifs pour la santé publique. L'accès aux supermarchés qui offrent des produits alimentaires sains à bas prix varie d'un espace à l'autre et est corrélé avec le statut socioéconomique et l'origine ethnique. Les régions caractérisées par un accès limité aux fruits frais, aux légumes et à d'autres aliments sains à des prix abordables sont connues sous le nom de « déserts alimentaires » (Rex et Blair 2003). Le United States Department of Agriculture (USDA) désigne les déserts alimentaires en fonction des caractéristiques de faible revenu, de race ou d'origine ethnique, de l'éloignement d'une épicerie, du manque d'accès à des aliments frais et abordables et de la dépendance à l'égard des transports en commun. Les habitants des déserts alimentaires comptent sur la restauration rapide, les dépanneurs, les stations-service et les banques alimentaires pour la majorité de leurs denrées alimentaires de base. En raison de ces facteurs, de nombreuses personnes sont confrontées à des défis importants en termes de sécurité alimentaire et d'accès, ce qui entraîne une augmentation spectaculaire des problèmes de santé connexes, en particulier l'obésité. Les déserts alimentaires sont particulièrement problématiques pour les personnes à faible revenu et pour les personnes vulnérables comme les personnes handicapées, ce qui limite leur capacité de voyager. Le fait de ne pas avoir accès à une voiture dans un désert alimentaire peut limiter la capacité d'une personne à atteindre des magasins d'alimentation offrant des produits frais à des prix abordables.

Les données empiriques sur les déserts alimentaires aux États-Unis et au Royaume-Uni sont abondantes (Walker et al. 2010). Les déserts alimentaires ont tendance à avoir une population plus faible, des taux plus élevés de maisons abandonnées ou vacantes et des résidents qui ont un niveau d'instruction inférieur, des revenus inférieurs et un taux de chômage plus élevé (Dutko et coll. 2012). En 2017, 15 millions de ménages américains (11,8 %) ont été classés comme étant en situation d'insécurité alimentaire, ce qui signifie qu'ils ont eu de la difficulté à fournir suffisamment de nourriture à tous les membres du ménage en raison d'un manque de ressources. Plus d'un tiers de ces ménages (5,8 millions) ont été classés comme ayant une très faible sécurité alimentaire, ce qui signifie que la consommation alimentaire de certains membres du ménage a été réduite et que les habitudes alimentaires normales ont été perturbées à certains moments au cours de l'année en raison de ressources limitées. Les taux d'insécurité alimentaire étaient plus élevés que la moyenne nationale dans les ménages dont le revenu est proche ou inférieur au seuil de pauvreté, dans les ménages monoparentaux, parmi les personnes vivant seules, dans les ménages noirs et hispaniques et dans les grandes villes (Coleman-Jensen et al. 2018).

Les débats sur les déserts alimentaires au Royaume-Uni ont été particulièrement importants dans les années 90, au milieu d'un débat plus large sur la pauvreté et la privation. Cette discussion s'est concentrée sur des zones relativement défavorisées sur le plan économique, telles que les lotissements sociaux, avec beaucoup d'hypothèses selon lesquelles les supermarchés pourraient sous-desservir ces zones, compte tenu des profits plus faibles que l'on pourrait réaliser grâce à la création d'un magasin dans une région où les revenus des résidents sont relativement faibles. Les résidents qui n'ont pas de voiture, qui ne sont pas en mesure d'atteindre les supermarchés de l'extérieur, dépendent du coin où les prix sont élevés, où les produits sont transformés et où les fruits et légumes frais sont de mauvaise qualité ou inexistants (Wrigley 1998). On peut supposer que l'augmentation des livraisons d'épicerie en ligne limite la mesure dans laquelle les déserts alimentaires constituent un problème important, bien qu'on ne sache pas si les livraisons en ligne sont utilisées de manière égale dans toute la société. 10,2 millions de personnes au Royaume-Uni (16 % de la population) vivent dans des déserts alimentaires, dont 1,2 million vivent en les zones économiquement défavorisées. Les déserts alimentaires sont répartis dans tout le pays et couvrent à la fois les zones rurales et urbaines. Cependant, environ les trois quarts (76 %) des déserts alimentaires en Angleterre et au pays de Galles se trouvent dans des zones urbaines. Les déserts alimentaires sont beaucoup un problème local plutôt qu'un problème à l'échelle nationale ou même à l'échelle de la ville, ce qui suggère que des interventions politiques locales, plutôt que nationales, sont nécessaires pour s'attaquer au problème (Corfe 2018).

Mis en œuvre en agriculture urbaine professionnelle ou en agriculture communautaire, l'aquaponie pourrait contribuer à atténuer les déserts alimentaires, en particulier dans les zones urbaines où les bâtiments et les toits vacants offrent des possibilités de créer des espaces de croissance dans le centre-ville. Toutefois, cela exigera des administrations municipales qu'elles apportent des modifications à la législation existante sur l'utilisation des terres afin de faciliter l'agriculture urbaine et de faciliter l'accès à des aliments sains et à des produits frais pour les populations vulnérables (Tomlinson 2017).

Souveraineté alimentaire

Le mouvement de souveraineté alimentaire est une alliance mondiale d'agriculteurs, de producteurs, de consommateurs et de militants. Il affirme que les gens doivent reprendre leur pouvoir dans le système alimentaire en reconstruisant les relations entre les gens et la terre, et entre les fournisseurs de nourriture et ceux qui mangent. La souveraineté alimentaire est le droit des peuples à des aliments sains et culturellement adaptés, produits selon des méthodes écologiquement rationnelles et durables, et leur droit de définir leurs propres systèmes alimentaires et agricoles. Il place les aspirations et les besoins de ceux qui produisent, distribuent et consomment des aliments au cœur des systèmes et des politiques alimentaires, plutôt que les exigences des marchés et des entreprises. La souveraineté alimentaire va donc bien au-delà du fait que les gens aient suffisamment de nourriture pour répondre à leurs besoins physiques.

Si elles sont mises en œuvre en tant que programme géré par les populations locales, les entreprises communautaires d'aquaponie offrent un nouveau modèle pour associer l'agence locale à l'innovation scientifique pour lutter contre la souveraineté alimentaire, en réengageant et en donnant aux communautés plus de contrôle sur leur production et leur distribution alimentaires. Rapprocher la production alimentaire de l'endroit où vivent les gens et les aider à s'engager dans différentes approches agricoles pourraient les encourager à apporter des changements positifs à leur alimentation, contribuant ainsi à la sécurité alimentaire. L'accès à la production alimentaire peut également être considéré comme un moyen d'encourager les gens à gaspiller moins de nourriture. Une enquête menée au Royaume-Uni (Vanson & Georgieva 2016) a révélé un niveau élevé d'acceptation sociale de l'aquaponie en tant que méthode efficace, autosuffisante et propre de production alimentaire urbaine. Cependant, ces résultats contredisent ceux d'une enquête menée à Berlin, en Allemagne (Specht et al. 2016), qui a révélé une acceptation sociale relativement faible de l'aquaponie par rapport à des formes plus basses d'agriculture urbaine, comme le toit le jardinage, bien que cela puisse s'expliquer par un manque général de connaissances sur ce type de système de production.

Réseaux alimentaires alternatifs

Des réseaux alimentaires alternatifs (AFN) sont apparus dans le cadre du mouvement pour la souveraineté alimentaire (Maye & Kirwan 2010). Les APN représentent des efforts concrets pour resocialiser et resocialiser la production, la distribution et la consommation alimentaires. Les APN peuvent être définis comme les systèmes ou canaux de production, de distribution et de consommation alimentaires qui sont fondés sur la reconnexion ou la communication étroite entre le producteur, le producteur et le consommateur, et qui sont attachés aux dimensions sociales, économiques et environnementales de la production alimentaire durable, distribution et consommation. Les AFN sont généralement caractérisés par :

  1. Distance plus courte entre les producteurs et les consommateurs. En cultivant des aliments à proximité de l'endroit où les gens achètent et mangent leurs aliments, les AFN minimisent les distances de transport et la consommation de carburant et contournent les intermédiaires de la chaîne de distribution. Cette forme de commercialisation directe permet aux agriculteurs de capter et de garder plus de profit, et elle permet de conserver les combustibles fossiles tant dans la production que dans le transport. Le marketing direct fait face à face les agriculteurs et les consommateurs, développant ainsi les liens de confiance et de coopération.

  2. La taille et l'échelle des petites exploitations et les méthodes d'agriculture biologique, qui sont contrastées avec l'agro-industrie conventionnelle à grande échelle. La majorité des exploitations agricoles des APN sont petites, tant en termes de superficie (moins de 50 acres) que de revenus. Ils dépendent du travail domestique, des apprentis et des stagiaires et, dans certains cas, des travailleurs agricoles saisonniers. Les grandes exploitations agricoles peuvent employer des travailleurs toute l'année et permettre à leurs propriétaires de gagner leur vie uniquement par l'agriculture. L'agriculture alternative met également l'accent sur la culture alimentaire respectueuse de l'environnement, et les agriculteurs des APN pratiquent des techniques de culture biologique, bien que leurs aliments ne soient pas officiellement certifiés en tant que tels.

  3. La distribution de denrées alimentaires par l'intermédiaire des coopératives alimentaires, des marchés agricoles, Community Supted Agriculture (CSA), des services de livraison de boîtes alimentaires et des liens locaux entre la nourriture et l'école. Plutôt que de contracter leurs ventes d'aliments avec des courtiers, des grossistes, des sociétés, des transformateurs ou des supermarchés, les agriculteurs des APN adoptent des structures à la ferme intégrées verticalement qui impliquent directement la ferme et le ménage agricole dans les activités de distribution et de vente au détail qui se produisent près de la ferme.

Les APN cherchent à localiser les systèmes alimentaires et à encourager les contacts entre les producteurs alimentaires et les consommateurs, en cherchant à répatialiser les systèmes alimentaires perçus comme étant devenus « sans placeless ». Les AFN sont donc parfois appelées « réseaux alimentaires locaux » (PNL). La « localisation » des systèmes alimentaires est considérée comme un contraste frappant avec le système agro-industriel général et le système alimentaire mondial caractérisé par des « aliments provenant de nulle part ». Toutefois, la géographie des systèmes alimentaires locaux n'est qu'un aspect clé. En plus d'être enracinées dans un lieu donné, les PNL visent à être économiquement viables pour les agriculteurs et les consommateurs, à utiliser des pratiques de production et de distribution écologiquement rationnelles et à renforcer l'équité sociale et la démocratie pour tous les membres de la communauté.

Aquaponics s'accorde bien avec le concept de réseaux alimentaires alternatifs/réseaux alimentaires locaux. C'est une méthode de production alimentaire respectueuse de l'environnement qui consomme moins d'eau que les méthodes traditionnelles de production agricole et ne produit pratiquement aucun gaspillage : les boues peuvent être facilement compostées et transformées en produits de valeur. En tant que système en boucle fermée, les seuls intrants requis pour une ferme aquaponique sont l'eau et la nourriture qui nourrit le poisson. Par conséquent, contrairement à la plupart des pratiques agricoles traditionnelles, il ne nécessite pas ou considérablement réduit d'engrais ou de pesticides chimiques pour faciliter la croissance des plantes. Cela implique que les plantes récoltées à partir d'un système aquaponique sont cultivées dans un système équivalent à la production biologique, bien que dans l'UE, les produits ne puissent pas être certifiés en tant que tels, puisque le système de certification ne concerne actuellement que les cultures cultivées dans le sol.

L'aquaculture et l'agriculture conventionnelles peuvent impliquer de longues chaînes de valeur. Les limites du système sont la pêche et la serre ou le champ à une extrémité, et le consommateur à l'autre. Entre les deux sont la transformation, le commerce de détail, le commerce de gros et le transport, dont chacun a des impacts environnementaux, sociaux et économiques connexes. Le développement de chaînes de valeur courtes par les producteurs d'aquaponie urbaine — par exemple vendre directement aux consommateurs, aux restaurants ou aux supermarchés — peut réduire ces impacts.

Le GrowHaus du Colorado est une entreprise sociale qui met l'accent sur une production alimentaire communautaire saine, équitable et axée sur les résidents. 97 % des aliments consommés au Colorado sont produits hors de l'État, et le quartier où se trouve les GrowHaus a été désigné comme un désert alimentaire. Initialement en partenariat avec Colorado Aquaponics, et depuis 2016 indépendamment, le GrowHaus exploite une ferme aquaponique de 297 mètres carrés et les produits sont vendus dans le cadre d'un programme hebdomadaire de paniers alimentaires frais à un prix comparable à celui de Walmart, ainsi qu'aux restaurants, dont une partie a été donnée à la communauté locale. Pour faciliter la transition vers une alimentation plus saine, les GrowHaus organisent également des formations gratuites et des événements communautaires axés sur la nourriture.

Le Well Community Allotment Group (Crookes Community Farm) est une entreprise sociale dirigée par des bénévoles à Sheffield, au Royaume-Uni, qui a pour mission de connecter la communauté locale à sa nourriture en les impliquant activement dans sa production et en les sensibilisant aux bienfaits de la nourriture locale. Dans

2018, l'association a reçu un Prix Aviva Community Fund afin de construire une unité d'aquaponie qui sera utilisée pour éduquer les individus, les écoles, les groupes de jeunes et d'autres organisations.

*Copyright © Partenaires du projet Aqu @teach. Aqu @teach est un partenariat stratégique Erasmus+ dans l'enseignement supérieur (2017-2020) dirigé par l'Université de Greenwich, en collaboration avec l'Université des sciences appliquées de Zurich (Suisse), l'Université technique de Madrid (Espagne), l'Université de Ljubljana et le Centre biotechnique Naklo (Slovénie) . *

Veuillez consulter la table des matières pour plus de sujets.


[email protected]

https://aquateach.wordpress.com/
Loading...

Restez au courant des dernières nouveautés en matière de technologie aquaponique

Entreprise

  • Notre équipe
  • Communauté
  • Presse
  • Blog
  • Programme de parrainage
  • Politique de confidentialité
  • Conditions de service

Copyright © 2019 Aquaponics AI. Tous droits réservés.