common:navbar-cta
Télécharger l'applicationBlogFonctionnalitésTarificationAssistanceSe connecter

Manipulation du ph

2 years ago

6 min read
EnglishEspañolعربىFrançaisPortuguêsItalianoहिन्दीKiswahili中文русский

Il existe des méthodes simples pour manipuler le pH dans les unités aquaponiques. Dans les régions où le substrat rocheux est calcaire ou craie, l'eau naturelle est souvent dure avec un pH élevé. Par conséquent, des ajouts acides périodiques peuvent être nécessaires pour abaisser le pH. Dans les régions à substrat rocheux volcanique, l'eau naturelle est souvent mou, avec une alcalinité très faible, ce qui indique la nécessité d'ajouter périodiquement une base ou un tampon carbonaté à l'eau pour contrer l'acidification naturelle de l'unité aquaponique. Des ajouts de base et de tampon sont également nécessaires pour les systèmes pluviaux.

Abaisser le pH avec de l'acide

L'eau aquaponique acidifie naturellement à cause de la nitrification et de la respiration. Avec patience, les niveaux de pH diminuent souvent jusqu'à la plage cible.

Cependant, il peut être nécessaire d'ajouter de l'acide si la source d'eau a un KH élevé et un pH élevé, et si le taux d'évaporation est élevé. Dans ces cas rares et exceptionnels, le volume d'eau pour réalimenter le système est tel qu'il augmente considérablement le pH au-dessus des plages optimales et suralimente l'acidification naturelle. L'ajout d'acide est également nécessaire si la quantité de poisson stockée n'est pas suffisante pour produire suffisamment de déchets dissous pour entraîner la nitrification et l'acidification qui en résulte. Dans ces cas, le réapprovisionnement en eau entraînera un réapprovisionnement des agents tampons, les carbonates. La production naturelle d'acide ne sera pas suffisante pour réagir avec les agents tampons et, par la suite, abaisser le pH. N'ajoutez de l'acide que si l'eau de la source est très dure et basique et s'il n'y a pas d'eau de pluie qui peut alimenter le système en eau sans KH pour aider les bactéries nitrifiantes à abaisser naturellement le pH.

 !

L'ajout d'acide à un système aquaponique est dangereux. Le danger est qu'au début l'acide réagit avec les tampons et qu'aucun changement de pH n'est remarqué. De plus en plus d'acide est ajouté sans changement de pH, jusqu'à ce que tous les tampons aient réagi et que le pH baisse radicalement, entraînant souvent un choc terrible et stressant pour le système. Il est préférable, si nécessaire, d'ajouter de l'acide, de traiter un réservoir de cette eau de réapprovisionnement avec de l'acide, puis d'ajouter l'eau traitée au système (figure 3.10). Cela supprime le risque pour le système si une trop grande quantité d'acide est utilisée. L'acide doit toujours être ajouté à un volume d'eau de réapprovisionnement, et des précautions extrêmes doivent être prises pour ne pas ajouter trop d'acide au système. Si le système est conçu avec une conduite d'alimentation automatique en eau, il peut être nécessaire d'ajouter de l'acide directement au système, mais le danger est accru.

 !

L'acide phosphorique (H3PO4) peut être utilisé pour abaisser le pH. L'acide phosphorique est un acide relativement doux. On le trouve dans la qualité alimentaire des magasins de fournitures hydroponiques ou agricoles sous divers noms commerciaux. Le phosphore est un macronutriments important pour les plantes, mais une utilisation excessive de l'acide phosphorique peut entraîner une concentration toxique de phosphore dans le système. Dans les situations où les sources d'eau sont extrêmement dures et basiques (KH élevé, pH élevé), on a utilisé de l'acide sulfurique (H2SO4). Cependant, en raison de sa forte corrosivité et de son niveau de danger encore plus élevé, son utilisation n'est pas recommandée aux débutants. L'acide nitrique (HNO3) a également été utilisé comme acide relativement neutre. L'acide citrique, tout en tentant d'utiliser, est antimicrobien et peut tuer les bactéries présentes dans le biofiltre ; l'acide citrique ne doit pas être utilisé.

Les acides concentrés sont dangereux, tant pour le système que pour l'opérateur. Des précautions de sécurité appropriées devraient être prises, y compris des lunettes de sécurité et des gants (figure 3.11). N'ajoutez jamais d'eau à l'acide, ajoutez toujours de l'acide à l'eau.

Augmentation du pH avec des tampons ou des bases

 !

Si le pH descend en dessous de 6,0, il est nécessaire d'ajouter une base et/ou d'augmenter la dureté carbonatée. Les bases couramment utilisées sont l'hydroxyde de potassium (KOH) et l'hydroxyde de calcium (Ca (OH)2). Ces bases sont fortes et doivent être ajoutées de la même manière que les acides ; changez toujours le pH lentement. Cependant, une solution plus sûre et plus facile consiste à ajouter du carbonate de calcium (CaCo3) ou du carbonate de potassium (K2CO3), ce qui augmentera à la fois le KH et le pH. Il existe de nombreuses sources naturelles et peu coûteuses de carbonate de calcium qui peuvent être ajoutées au système. Certains d'entre eux comprennent des coquilles d'œufs écrasées, des coquillages finement broyés, du grain de calcaire grossier et de la craie écrasée. La méthode recommandée consiste à placer le matériau dans un sac poreux suspendu dans le réservoir du puisard (figure 3.12). Continuer à tester le pH au cours des prochaines semaines afin de surveiller l'augmentation du pH. Retirez le sac si le pH augmente au-dessus de 7. Alternativement, ajouter 2-3 poignées de ces matériaux par 1 000 litres soit directement dans les lits de média ou dans le composant du biofiltre. Si vous utilisez des coquillages, assurez-vous de rincer le sel résiduel avant d'ajouter au système. Le choix des bases et des tampons peut également être déterminé par le type de plantes qui poussent dans le système, car chacun de ces composés ajoute un important macronutriments. Les légumes à feuilles peuvent être favorisés par les bases calciques pour éviter les brûlures de la pointe sur les feuilles ; tandis que le potassium est optimal chez les plantes fruitières pour favoriser la floraison, le réglage des fruits et la maturation optimale.

Le bicarbonate de sodium (bicarbonate de soude) est souvent utilisé pour augmenter la dureté carbonatée dans les RAS, mais ne devrait jamais être utilisé en aquaponie en raison de l'augmentation de sodium qui en résulte, ce qui est préjudiciable aux plantes.

*Source : Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, 2014, Christopher Somerville, Moti Cohen, Edoardo Pantanella, Austin Stankus et Alessandro Lovatelli, production alimentaire aquaponique à petite échelle, http://www.fao.org/3/a-i4021e.pdf. Reproduit avec la permission. *


Food and Agriculture Organization of the United Nations

http://www.fao.org/
Loading...

Restez au courant des dernières nouveautés en matière de technologie aquaponique

Entreprise

  • Notre équipe
  • Communauté
  • Presse
  • Blog
  • Programme de parrainage
  • Politique de confidentialité
  • Conditions de service

Copyright © 2019 Aquaponics AI. Tous droits réservés.