Le concepteur de systèmes Aquaponics vient de sortir ! Commencez à concevoir dès maintenant.
Télécharger l'applicationBlogFonctionnalitésTarificationAssistanceSe connecter
EnglishEspañolعربىFrançaisPortuguêsItalianoहिन्दीKiswahili中文русский

Le chapitre 7 des Lignes directrices SSF est consacré aux chaînes de valeur, aux opérations post-récolte et au commerce. En particulier, elle reconnaît le droit des pêcheurs et des travailleurs de la pêche, agissant à la fois individuellement et collectivement, d'améliorer leurs moyens de subsistance grâce au commerce aux niveaux mondial, régional et national, et en renforçant les chaînes de valeur et les opérations après récolte.

Les recommandations contenues dans le chapitre 7 comprennent le renforcement des capacités des petits pêcheurs, le renforcement des organisations et l'autonomisation des femmes ; la réduction des pertes après la récolte et l'ajout de valeur à la production de la pêche artisanale ; et la facilitation d'un commerce durable et d'un accès équitable aux marchés. Les sous-sections suivantes présentent les principaux défis auxquels font face les petits pêcheurs et les travailleurs de la pêche pour obtenir l'accès au marché et améliorer les chaînes de valeur et les opérations après récolte, et mettent en évidence les solutions possibles fondées sur les recommandations contenues dans les lignes directrices sur le FSS.

Le secteur de la pêche artisanale après récolte et ses acteurs jouent un rôle central dans la chaîne de valeur, mais ils ne sont pas toujours pris en compte dans les processus décisionnels pertinents. En particulier, les femmes sont souvent exclues de ces processus malgré leur contribution considérable au secteur après récolte. La participation des petits travailleurs de la pêche aux processus décisionnels est souvent entravée par la capacité organisationnelle limitée et l'inégalité d'accès aux actifs utilisables, à la technologie, aux finances, à l'éducation et aux services.

Il faut que les petites et moyennes entreprises, les coopératives et d'autres formes d'organisation sociale tiennent compte des sexospécificités, ainsi que les infrastructures appropriées et le renforcement des capacités à tous les stades de la chaîne de valeur. Cela peut améliorer à la fois l'accès aux marchés et la participation aux processus décisionnels pertinents, contribuant ainsi à une répartition équitable des avantages, à l'amélioration des moyens de subsistance et à la sécurité alimentaire.

Les pertes de poissons après la récolte se produisent dans les chaînes de valeur partout dans le monde. Non seulement ces pertes entraînent des pertes de revenus pour les pêcheurs, les transformateurs et les commerçants, mais elles contribuent également à l'insécurité alimentaire en réduisant la quantité de poisson disponible pour le consommateur. Il est difficile d'obtenir des évaluations précises des pertes après la récolte dans les petites pêcheries, car une grande partie des prises n'est pas enregistrée et le commerce est souvent informel. Néanmoins, il a été estimé par la FAO que 10 % des prises mondiales de poisson (en équivalent poids vif) sont perdues en raison de la mauvaise manipulation, de la transformation, du stockage et de la distribution. La perte de qualité alimentaire, due à une mauvaise manipulation, est la forme la plus répandue de perte dans la pêche artisanale (FAO, 2011).

Des pratiques durables tout au long de la chaîne de valeur peuvent aider à éviter les pertes et le gaspillage en combinant des méthodes traditionnelles et rentables à l'innovation et aux nouvelles technologies. Le cas échéant, il convient de promouvoir la création de valeur ajoutée, parallèlement à des systèmes robustes de gestion de la pêche, afin d'améliorer les moyens de subsistance et de prévenir la surpêche. Les techniques de création de valeur ajoutée peuvent, entre autres, conduire à une augmentation des revenus et à une diversification de la gamme des produits disponibles. Non seulement la valeur ajoutée permet une planification et une sécurité financières accrues, mais elle réduit également les impacts négatifs sur les écosystèmes marins. Pour atteindre cet objectif, les petits acteurs de la pêche doivent avoir accès à des services financiers, y compris le crédit et la microfinance, les services d'épargne et les services de paiement et d'envoi de fonds.

Le commerce des produits de la pêche peut avoir un effet positif sur la sécurité alimentaire, à la fois en raison d'une plus grande disponibilité de poisson pour la consommation humaine et d'un revenu plus élevé pour les pêcheurs et les travailleurs de la pêche. Toutefois, le commerce durable est subordonné à la mise en place de pratiques durables de gestion des ressources et de la sécurité alimentaire (FAO, 2005). Si la demande d'exportation est laissée pour dominer les flux commerciaux d'une pêche, cela peut compromettre à la fois la sécurité alimentaire locale et la durabilité de la ressource.

Les marchés, qu'ils soient nationaux, régionaux ou mondiaux, présentent des possibilités et des défis particuliers pour la pêche artisanale. Les possibilités comprennent la possibilité de gagner une valeur par unité plus élevée et la possibilité de dialoguer avec des acteurs qui peuvent faciliter l'accès aux ressources financières, le renforcement des capacités et la formation dans le cadre de leur investissement dans la chaîne de valeur. Des cadres complexes de règles et de règlements régissent les chaînes de valeur de la pêche. La grande diversité des politiques commerciales mises en œuvre par les pays, y compris les droits de douane, les subventions et les mesures non tarifaires, peut avoir une influence considérable sur la production et le commerce de la pêche, en particulier en ce qui concerne l'accès aux marchés. Il peut être difficile de respecter ces réglementations et normes, en particulier si l'on tient compte des contraintes en matière de capacités et de connaissances des acteurs de la pêche artisanale dans les pays en développement. En outre, des relations de pouvoir inégales existent souvent entre différents acteurs tout au long de la chaîne de valeur, ce qui rend certains vulnérables à des contrats défavorables et à des conditions et pratiques inéquitables. Une formation et un renforcement des capacités des individus et des organisations sur les fonctions du marché, la littératie et le calcul devraient être offerts afin de faciliter et de mieux préparer les acteurs de la pêche artisanale à s'engager sur les marchés officiels et à y concurrencer.

*Source : Zelasney, J., Ford, A., Westlund, L., Ward, A. et Riego Peñarubia, éd. 2020. Assurer une pêche durable à petite échelle : présenter les pratiques appliquées dans les chaînes de valeur, les opérations post-récolte et le commerce. FAO sur les pêches et l'aquaculture Document technique No 652. Rome, FAO. https://doi.org/10.4060/ca8402en *


Food and Agriculture Organization of the United Nations

http://www.fao.org/
Loading...

Restez au courant des dernières nouveautés en matière de technologie aquaponique

Entreprise

  • Notre équipe
  • Communauté
  • Presse
  • Blog
  • Programme de parrainage
  • Politique de confidentialité
  • Conditions de service

Copyright © 2019 Aquaponics AI. Tous droits réservés.